Jumelage entre les lycées Emile Badiane au Sénégal et Reinach en Savoie

 

Actualités coopération avec le lycée de Bignona

Mai 2019 : retour des élèves de leur séjour en Casamance

Avril 2019 : en route vers la Casamance pour nos lycéens

Septembre-Octobre 2017 : Roger et Mame au lycée Reinach témoignent

Petit historique

Le jumelage entre les deux lycées agricoles sénégalais et français a démarré sous le signe du bénévolat et de l’accueil à domicile sous la forme d’un « tableau », dans la salle du personnel à Reinach, à compléter pour héberger chez soi trois professeurs et le proviseur du lycée E Badiane en visite pour une semaine en France !
Il s’est poursuivi par l’accueil régulier depuis 2010 au lycée Reinach de deux élèves BTS sénégalais en septembre-octobre pour un mois. Ces étudiants sont hébergés par des personnels de l’établissement, d’étudiants en BTS à Reinach dans leur logement étudiant, d’un agriculteur savoyard pendant une semaine chacun et à l’internat du lycée sur le reste du stage.
Le proviseur sénégalais, I. Diédhiou, a pointé dès le début « le bouleversement silencieux » que constituait à ses yeux ,d’être accueilli pour la première fois à domicile chez des blancs alors qu’ il a effectué toutes ses études universitaires en France.

Pays de Savoie Solidaire pour nous accompagner

L’association Pays de Savoie solidaire, émanation du Conseil Départemental est le garant et l’animatrice du jumelage par sa connaissance approfondie de la Casamance et de son réseau d’acteurs locaux constitué au cours de son implication depuis les années 80 dans le développement de cette région du Sénégal. Les trajets des stagiaires Dakar-Lyon ; Lyon-Dakar sont financés par l’association et les trajets aller et retour entre la Casamance et Dakar est financé par la ville de Bignona .

Echanges avec les étudiant(e)s sénagalais

La fréquentation de deux stagiaires sénégalais, année par année, suscite un mouvement de sympathie et de curiosité. Elle est aussi l’occasion de faire évoluer de façon fortuite et souterraine les représentations de la communauté du lycée Reinach : élèves, étudiants, professeurs, personnel administratif, technique et d’accueil. Relation à l’argent et à la solidarité, place de l’individu dans la société, statut de la femme et de l’homme, dialogue entre religions et laïcité ont été ainsi questionnés.
Les professeurs et formateurs de Reinach reçoivent les stagiaires dans leur classe afin d’expliquer aux élèves et apprentis leur savoir et leur vécu en rapport avec une thématique précise : techniques agricoles pour les professeurs d’agronomie, zootechnie et machinisme, gestion et économie, matières scientifiques, francophonie pour les professeurs de Français, culture et religions pour les professeurs de philosophie et socio-culturel, histoire du colonialisme et de l’esclavage et relations politiques et économiques actuelles entre la France et le Sénégal avec les professeurs d’économie et d’histoire et géographie .

Ouverture vers d’autres cultures

Les professeurs et formateurs valorisent la présence des stagiaires et leur personnalité pour déplacer les points de vue des élèves et ainsi faire passer les objectifs parfois délicats d’ouverture aux cultures étrangères, de connaissance des enjeux socio-économiques actuels liés à l’histoire de la France et de l’Afrique.
Les élèves et étudiants en retirent des éléments concrets et vivants de comparaison entre les deux pays : niveaux de vie, différences et points commun dans le métier d’agriculteur, façon de parler, de se conduire …
Des liens de convivialité et parfois d’amitié avec les deux étudiants sénégalais se créent très souvent…

Comité de jumelage

L’organisation de l’accueil, la réflexion sur l’orientation à donner au jumelage, sont assurés par un comité de jumelage constitué par de membres du personnels bénévoles à Reinach. Il est placé sous l’autorité de la direction de l’établissement Reinach, dialogue avec le comité de jumelage sénégalais et avec le proviseur I. Diedhiou régulièrement en visite en France et toujours en partenariat avec Pays de Savoie Solidaire.

Evénements collectifs pour soutenir des projets techniques à Bignona

L’implication des élèves s’est manifestée par l’organisation d’évènements collectifs à Reinach : Opération Bol de riz, course solidaire soutenant le projet technique des deux stagiaires Lucien Diassy et Mamadou Mbodj accueillis en 2015 Ce projet a été relayé par le personnel de restauration avec un menu sénégalais !

Accueil des étudiants sénagalais

Les stagiaires sont sélectionnés chaque année par l’équipe éducative du lycée E Badiane, ils sont missionnés pour rendre compte de leur séjour. Depuis 2015, ils sont aussi animateurs d’un projet technique à mettre en oeuvre dans leur lycée à leur retour.
Ils passent une semaine chez un agriculteur français choisi pour son exploitation concernée par des enjeux techniques et commerciaux transposables au Sénégal : maraîchage, travaux agricoles en traction animale, petits élevages aviaires, transformation à la ferme, commercialisation en circuit court…
Ils participent à la production agricole propre sur l’établissement Reinach dans ses différents ateliers : fromagerie, élevage bovin et ovin, maraichage, commercialisation avec les Paniers Fermiers Motterains…

Suite du projet…

Le séjour d’élèves français au lycée Casamançais E Badiane reste impossible à ce jour, en l’absence d’autorisation du Ministère des Affaires Etrangères soucieux de leur sécurité.

Une orientation nouvelle s’ajoute au jumelage depuis 2014 : à trois reprises depuis cette date des membres du personnel Reinach ont entrepris pendant leur congé des séjours en immersion au lycée E Badiane missionnés et encadrés par Pays de Savoie Solidaire et le comité de jumelage sénégalais.

La connaissance enrichie des conditions de travail au lycée E Badiane ; les liens personnels établis entre collègues français et sénégalais sont porteurs de nouveaux projets de collaboration encore en discussion :

  • Organiser des séjours au lycée Reinach de collègues sénégalais de différents métiers
  • Développer les échanges de pratiques professionnelles pour enrichir l’enseignement pratique : appuyer l’enseignement scientifique théorique sur des expériences, échanger les résultats d’analyses de sol des deux lycées, effectuer des mesures au champ pour une agronomie comparée de terrain…
  • Développer une veille technologique sur des thèmes communs : gestion de l’eau, commercialisation des produits agricoles, transformation à la ferme…
    Les fiches techniques du GRET (Association Française d’Aide au Développement) pouvant servir de base commune de réflexion.